http://www.usmhb.Fr

Le handball à Meyzieu, c'est bien plus qu'un sport
mais une réelle passion !!
Le handball à Meyzieu :

C'est bien plus qu'un sport, c'est une réelle passion !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Nos Commentateurs Ne Cesseront Jamais De Nous Étonner

 
Samuel Gontier décortique sur le site : http://​television.​telerama.​fr/ les commentaires de France – Danemark  quand nous avons été sacrés Champions.

Cette article a été publié le 31/01/2011 à 00h00 et Mis à jour le 29/03/2012 à 15h30 par son auteur.
 

Source De L’article

 

« On est champions ! » s’exclame Lionel Chamoulaud sur le plateau de France 2. 
Dans mon canapé, je suis champion comme vous et lui.
  • Cependant, le handball n’étant pas encore un sport aussi populaire que le football, certaines subtilités de la finale contre le Danemark ont pu vous échapper.
  • Pour une meilleure compréhension du jeu, je propose ci-dessous la traduction des commentaires les plus techniques des envoyés spéciaux André Garcia et Olivier Girault.
 

Les Commentaires 

  • « Cette équipe est absolument incroyable. » 
L’équipe de France n’est pas très crédible.
  • « Il a des qualités incroyables. » 
Ce joueur n’est pas très crédible.
  • « Les Suédois vont commencer à faire tourner. » 
Je ne sais pas ce qu’ils font tourner dans la cabine des commentateurs, mais ils voient des Suédois à la place des Danois.
  • « Incroyable ! » 
Le lexique des commentateurs est en constante stagnation.
  • « C’est un joueur exceptionnel. » 
​Le lexique des commentateurs vient de doubler.
  • « Il a donné son corps à l’équipe de France. » 
Il aura droit à des funérailles nationales dans la cour d’honneur des Invalides.
  • « C’est un superman, c’est un superman. Il sait tout faire, il est costaud, il est technique, il a une puissance, il a une vision. » 
Dieu est entré en jeu, il porte un maillot bleu.
  • « Tous les joueurs sont des joueurs extraordinaires. » 
Le lexique des commentateurs a encore crû de 50 %.
  • « L’entraîneur danois sent que l’hémorragie est proche. » 
Qu’un sang impur abreuve nos ballons.
  • « Il n’y a plus de qualificatif pour cette équipe. » 
Les commentateurs renoncent à étendre leur lexique.
  • « Thierry Omeyer fait pleurer. » 
Pour altérer la précision des tireurs danois, le gardien de but de l’équipe de France épluche des oignons dans ses 6 mètres.
  • « C’est juste extraordinaire ! » 
Il s’en fallait de peu que ce soit seulement ordinaire.
  • « Excellent ! Un peu plus même ! » 
Un peu plus qu’excellent, c’est juste extraordinaire.
  •  « Il faut replier, il faut replier ! » 
Si vous aviez déplié votre canapé, pensez à le replier.
  •  « Le public qui est complètement revenu lui aussi. » 
Le public, jugeant le jeu ennuyeux, était parti faire pipi.
  • « C’est difficile de rester calme. Je pense que les téléspectateurs sont dans le même état que nous. » 
Le championnat du monde de handball se déroulant en Suède, les commentateurs nous croient atteints du syndrome de Stockholm.
  •  « La tension est à son comble. » 
​Elle est palpable.
  •  « Il est extraordinaire ! » 
Il est un peu plus qu’excellent.
  •  « Le meilleur pivot ! Le meilleur pivot du monde ! Le meilleur pivot du tournoi ! » 
Il ne reste plus qu’à poser la couronne pour lui assurer une dentition parfaite.
  • « Ça devient même difficile de commenter. » 
Une minute de silence nous soulagerait.
  •  « Il faut replier, il faut replier ! »  ​
​Si vous aviez déplié vos jambes pour poser vos pieds sur la table basse, pensez à les replier avant l’arrivée de votre belle-mère.
  • « Est-ce que vous vous rendez compte de combien pèse ce ballon ? » 
Entre 425 et 475 grammes, selon le règlement de la Fédération internationale de handball.
  •  « Le meilleur joueur du monde ! » 
Un joueur même un peu plus qu’extraordinaire.
  • « Je n’arrive même plus à parler. » 
Le commentateur est contraint de hurler.
  • « Il faut s’attendre à un scénario auquel personne ne s’attend. » 
Il ne faut pas s’attendre à un scénario auquel tout le monde s’attend.
  • « Ces deux gars sont extraordinaires ! » 
Ils ne sont pas les meilleurs joueurs du monde.
  • « C’est le money time. » 
Le temps, c’est de l’argent.
  • « Il faut replier ! Il faut replier ! » 
Le match n’est pas encore plié.
  • « Nous sommes chauvins mais pas au point d’accepter qu’un adversaire se blesse. » 
Les commentateurs préfèrent que l’adversaire meure sur le coup.
  • « C’est un gros mental ! C’est un gros mental ! » 
Ce joueur ne brille guère par son intelligence (est-ce une raison pour les traiter de débile ?)
  • « Le plus grand capitaine du monde ! » 
Plus fort que le capitaine Flam.
  • « La plus belle équipe du monde ! » 
Elle n’est pas de notre galaxie mais du fond de la nuit.